Description du projet

Hortense Le Guillou

Biographie

Hortense est une artiste de 24 ans, autodidacte en illustration photo et vidéo, elle se forme d’abord d’une licence Hypokhâgne Khâgne en Histoire de l’Art. En découvrant Pina Bausch et la Danse Théâtre à travers le film de Wim Wenders, elle décide de développer un langage expressionniste pluridisciplinaire et non-violent. En 2017 étudie à Berlin la Science de la Danse (Tanzwissenschaft), puis l’année suivante est admise dans le master Performance Design et Practice à la Central Saint martins de Londres ce qui lui donne l’opportunité de créer ses premiers travaux chorégraphiques. Elle fonde en 2018 le collectif scénique GROUILLE, pour la danse avec l’aide de la mode et de la musique. La première pièce au théâtre Bunker à Londres en juin 2019. C’est à travers cette structure que Hortense performe une expression non verbale, empreinte de synesthésie et se voulant mettre en lumière le rôle de l’onirique, et du ludique.

Création en cours

Toutes les créations d’Hortense cherchent à représenter les thèmes de l’identité, de la psycho-magie thérapeutique, des relations du soi à soi et du soi à l’autre ainsi que la souffrance qui en découle. Avec le premier projet Doleo Ergo Sum elle parle du contrôle et du délaissement qui agit sur un être solitaire âgé (une femme septuagénaire, The Lady). Dans le processus créatif d’Hortense et de sa compagnie, les artistes interprètes sont soumis à une série de jeux et d’interrogation pour permettre au travail de direction de se mettre en place en partant de leur propre univers émotionnel. Continuant sur le fil rouge de l’âme solitaire, le projet actuel d’Hortense base ses recherches sur quatre formes d’isolement et le mouvement qui en découle : le prostré, le statique, l’intermittent et le nomadique.