fbpx
Chargement Évènements
Cet évènement est passé

La prochaine rencontre “Racontez-nous” se tiendra le jeudi 30 juin de 11h à 12h30 à la Petite Fabrique. Pour cette quatrième édition, K Goldstein de la Compagnie Keatbeck animera cette rencontre aux côtés de Zoé N’Diaye, coordinatrice culturelle au SPIP du Centre Pénitentiaire de Nanterre. Ils partageront leur expérience autour du projet Action(S), un projet de création avec des personnes détenues du Centre Pénitentiaire de Paris La Santé.

Le principe de ce rendez-vous trimestriel est de proposer à un/une chorégraphe de partager les coulisses du montage de projet chorégraphique à impact de son choix en compagnie de son/sa partenaire.

 

Biographie de K Goldstein

Après une khâgne et un master en cinéma, K entre à l’Académie Internationale de la Danse en 2008 pendant deux ans. En 2010, K, crée la Compagnie KeatBeck en tant que directeur artistique et chorégraphe. Il réalise des projets socio-éducatifs avec des publics de 7 à 84 ans, crée des pièces et voyage sur la planète pour réaliser ses DanceKeat, des cartes postales dansées, qu’il partage sur le web pour les rendre accessibles au plus grand nombre. En 2015, il est lauréat de la Fondation Royaumont pour une année de recherches chorégraphiques. En 2016, il fait partie des chorégraphes sélectionnés dans la première promotion de l’Incubateur de chorégraphe de La Fabrique de la Danse. Il est cette année, Lauréat, du Philanthro-Lab, avec son équipe pour développer l’impact et le rayonnement de la compagnie KeatBeck.

 

Biographie de Zoé N’diaye

Après un master en recherche et création contemporaine en arts plastiques à l’université Paris I Panthéon Sorbonne, spécialisée dans le champ de l’art en commun et du “faire avec”, Zoé N’diaye réalise un volontariat en service civique à la coordination culturelle du SPIP du centre pénitentiaire de Paris la Santé. Elle exerce désormais en tant que coordinatrice culturelle au SPIP du centre pénitentiaire de Nanterre.

 

Présentation de la Cie KeatBeck

K Goldstein crée la Compagnie KeatBeck en 2010 à Paris. Persuadée que la créativité est un droit fondamental et un besoin vital, la compagnie intervient là où l’art n’apparaît pas ou peu. Diffuser l’art de la danse dans le paysage de tous les jours, notamment grâce aux réseaux sociaux, est ce qui fait le moteur de la Compagnie.

Pour cela, la compagnie s’attache à différents médias et technologies : vidéo, son, voix, performance, au travers du prisme de la danse. Dans cette démarche, chaque projet est l’occasion d’associer au travail de création de K Goldstein, d’autres artistes partenaires : danseurs, vidéastes, compositeurs, concepteurs sonores, plasticiens, designers, mais aussi universitaires et chercheurs.

Depuis 2016, la Compagnie KeatBeck réalise des actions in situ pour répondre aux problématiques sociales identifiées auprès de publics variés. La compagnie intervient en milieu scolaire, auprès de jeunes au sein de foyers de protection de l’enfance, en milieu carcéral ou dans des Instituts Médicaux Educatifs.

La compagnie construit ses projets avec de nombreux partenaires comme la Ville de Paris, La Mairie du 19ème arrondissement, La Caf de Paris, La Cité Éducative Paris XIX Ouest, La Seine Saint Denis, L’Adda du Tarn, de l’Aveyron et du Lot, L’Espace 1789, La Fondation de France, l’Opéra de Paris, Le Centre Pompidou, Le Théâtre National de Chaillot, Le CNSM de Paris…

La Compagnie KeatBeck a eu la chance d’être sélectionnée pour intégrer la promotion 2021/2022 de l’incubateur le Philanthro-Lab, premier espace dédié à l’essor de la philanthropie, permettant un accompagnement de structures associatives en pleine expansion.

 

Présentation du projet Action(S)

Dialoguant avec l’espace fermé, la Compagnie KeatBeck travaille avec une psychomotricienne et une médiatrice culturelle du Centre Pompidou, pour proposer un laboratoire d’expression et un musée ambulant in situ. Action(S) invite les personnes détenues à voyager et redécouvrir par le mouvement, l’inscription corporelle, l’image et les œuvres d’art, les verbes d’actions qui nourrissent le quotidien (session°1: Verbe MARCHER et session n°2: verbe SE RÉVEILLER). En partenariat avec le Centre Pénitentiaire Paris La Santé, les participants sont invités à une expérience de création artistique en groupe dans l’enceinte même de l’établissement grâce à une série d’ateliers en petits groupes pendant 4 jours consécutifs à chaque session. Reprendre possession de son corps et de ses mouvements, rompre avec l’isolement et améliorer la confiance en soi et en l’autre tels sont les maîtres mots du projet Action(S). Le projet Action(S) est soutenu par la Direction des Affaires Culturelles, Ville de Paris, la Direction Régionale des Affaires Culturelles – Commission justice, la Fondation Banque Populaire Rives de Paris et la Fondation SNCF.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Inscription obligatoire (présentiez ou visio) : cliquez ici pour accéder au formulaire.
  • Lieu : La Petite Fabrique, 4 impasse Cordon Boussard, 75020 Paris (Métro Gambetta)
  • Contact : eloise@lafabriquedeladanse.fr

Précédentes rencontres du cycle “Racontez-nous” : 

 

 

Aller en haut