Rencontre avec Alice Kok, de la promotion 2020 de l’incubateur.

Quel est ton univers chorégraphique ?

Mon style est contemporain imprégné de différents styles dans lesquels j’ai navigué au fil des ans. Je trouve que mon univers chorégraphique varie en fonction de l’énergie de chaque œuvre : un morceau de musique, un concept, une esthétique, une émotion. Ces énergies me permettent d’explorer diverses qualités de mouvement et me prennent par surprise.

Peux-tu nous dire quelques mots sur ta création en cours ?

Ma creation en cours, Self, explore la nature insaisissable du soi et de l’identité personnelle. Nous pensons à nous-mêmes comme au « je » à l’intérieur de notre tête, mais dès que nous essayons de localiser l’essence du « je », il nous échappe. Le soi est-il un processus, un état fluide en
constante évolution ? À travers le mouvement, j’aimerais explorer la question philosophique de l’identité : comment pouvons-nous changer, sous l’effet du temps et dans des contextes différents, en restant une même entité ?

Pourquoi avoir rejoint l’incubateur de chorégraphe ?

J’ai déménagé en 2018 à Paris depuis Johannesburg, en Afrique du Sud. Ayant travaillé en tant que chorégraphe indépendante à Johannesburg, j’étais partante d’explorer le monde alors inconnu de la danse à Paris. L’incubateur m’a donné une excellente opportunité d’apprendre les ficelles du metier de chorégraphe en France, tant d’un point de vue administratif qu’artistique.

Découvrir les autres chorégraphes