Nous parlons régulièrement sur ce blog de l’intelligence émotionnelle… Mais comment la mesurer ? Voici un tour des différentes ressources qui y font référence, ainsi que les écueils à éviter !

Artiste : Vik Le – Photo : Emmanuelle Stäuble

Si vous avez envie d’estimer votre quotient émotionnel ou celui de votre équipe, plusieurs types de tests existent. Des modèles mixtes, qui prennent en compte le caractère de la personne et la personnalité, ou d’autres plus ciblés qui s’arrêtent aux bornes étudiées de l’intelligence émotionnelle.

Le Schutte Self Report Emotional Intelligence Test, rédigé en 1998 par la Docteure N. Schutte, professeure associée à la Chaire de Psychologie de l’University of New England, ou The Trait Emotional Intelligence Questionnaire développé par le Docteur K. V. Petrides du Laboratoire de Mesures Psychologiques de University College London (UCL), sont deux questionnaires basés sur une série d’auto-affirmations qui calculent votre intelligence émotionnelle. Le Schutte Self Report est disponible sur Psychomédia.

Selon Aroa Gomez, il faut cependant se méfier : « Il est important de bien différencier les questionnaires validés par la communauté scientifique des autres  versions que l’on peut trouver facilement sur internet. Les premiers respectent des critères statistiques qui les certifient comme fiables (représentant une réalité) et fidèles (donnant un résultat stable à une même personne), tandis que les autres n’ont aucune validité statistique. » Un comité de chercheurs internationaux, EIConsortium, a ainsi recensé les tests approuvés par la communauté scientifique sur son site internet.

Les tests les plus complets sont ceux qui fournissent des analyses à 360°, avec l’étude de la personne par des experts certifiés ou des questionnaires très exhaustifs qui prennent en compte également les réponses de personnes environnantes (collègues ou managers par exemple), comme peut en proposer l’organisme Performance Consultants France. D’autres, à cadrage plus étroit, se basent pour la grande majorité sur de l’auto-évaluation. Il existe deux modèles, qui parfois se mélangent. Dans le premier, pour une situation donnée, le sujet doit choisir la réponse qui décrit le mieux sa réaction probable. Dans le deuxième, une série d’affirmations est proposée, et le sujet doit noter ces affirmations avec une échelle de points (souvent de « Pas du tout d’accord » à « Tout-à-fait d’accord »).

Ainsi l’intelligence émotionnelle est une capacité à l’étude depuis les années 1990, évaluée aujourd’hui à l’aide de plusieurs tests certifiés qui permettent de mesurer le quotient émotionnel (QE). A l’inverse du QI il est possible de développer les différentes composantes de son QE tout au long de sa vie par les différents moyens évoqués partiellement dans cette première partie. De nouvelles méthodes sont également proposées pour gagner en agilité émotionnelle.

Envie d’en savoir plus sur comment développer votre quotient émotionnel ? Participez à notre formation « Développer son intelligence émotionnelle par le mouvement » !

En savoir plus