Rencontre avec Justine Tourillon, de la promotion 2020 de l’incubateur.

Quel est ton univers chorégraphique ?

Mon univers chorégraphique est un patchwork des univers que j’ai rencontrés durant mes formations et dans ma vie professionnelle. Je me plais à essayer de varier les dynamiques et les hauteurs toujours avec contrôle. J’aime écrire avec des images et des mouvements de la vie du quotidien tout en y ajoutant un côté poétique et dansé.

Peux-tu nous dire quelques mots sur ta création en cours ?

C’est une pièce sur le « devenir soi », le devenir femme. Nous sommes comme une pâte à modeler, nous sommes tout neuf puis avec le temps cette pâte se modifie, se forme, se déforme, se transforme. Elle s’imprègne d’autres pâtes, sa couleur change, elle grandit, la fille change, elle évolue, se construit, elle devient femme.

Pourquoi avoir rejoint l’incubateur de chorégraphes ?

Sur des petites créations, je me suis vite rendue compte des lacunes que l’on peut avoir sur la dimension technique, organisationnelle, financier, la communication nécessaire pour avoir accès à des scènes… La rencontre avec d’autres « jeunes chorégraphes » et la formation globale doit être un enrichissement et un développeur d’outils pour permettre aux projets papiers de prendre vie sur scène.

Découvrir les autres chorégraphes