Comment calculer le prix de votre prochain spectacle ? Quelques bonnes pratiques à appliquer !

prix de vente

ee

Vous y êtes, un théâtre manifeste de l’intérêt pour programmer votre création. Vous devez désormais déterminer comment chiffrer ce que l’on appelle le prix de cession, à savoir le montant que le théâtre va payer à la compagnie pour diffuser votre création. Tout d’abord il est important de souligner qu’il n’existe pas un prix de cession unique et que chaque méthode de calcul est valide. Nous vous proposons ici une des méthodes possibles pour déterminer un tarif, il ne s’agit pas d’une règle absolue.

Pour calculer le prix de cession de votre spectacle, nous vous proposons donc de débuter par mettre à plat votre coût plateau. Le coût plateau qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de la rémunération de l’ensemble des personnes présentes le jour de la représentation : danseurs, techniciens, metteur en scène, etc. Ici la rémunération = salaire brut + charges que la compagnie devra payer.

A l’ensemble des ces coûts viennent s’ajouter les coûts annexes liés au spectacle. Ici il s’agit notamment :

  • des enveloppes liées à la propriété intellectuelle, par exemple les droits d’auteur auprès de la SACD ou l’utilisation d’une musique auprès de la SACEM. A noter, ces frais sont, la plupart du temps, pris en charge par l’organisateur (le théâtre) dans le cadre d’un contrat de cession, ce qui n’est pas nécessairement le cas dans le cadre d’un contrat de co-réalisation. Pensez donc à vérifier avec votre interlocuteur ce qu’il en est. Notre conseil : essayez d’obtenir de leur part la réalisation des déclarations et du paiement, même si vous devez ensuite leur reverser votre part, cela allègera la gestion administrative sur ce sujet pour votre compagnie.
  • des frais de communication liés à cette diffusion : flyers, publicité sur les réseaux sociaux, etc.

Enfin la dernière étape, celle à ne pas oublier : appliquez une marge. Cette marge est communément comprise entre 20% et 30%. Il s’agit d’amortir une partie des coûts que la compagnie a eu à engager dans cette création : le travail du chorégraphe, le travail de l’administrateur, du (de la) chargé(e) de diffusion, etc.

Nous venons de déterminer ensemble combien coûte votre spectacle mais il peut vous arriver d’avoir à chiffrer d’autres éléments qu’il faudra penser à communiquer au théâtre si jamais vous êtes concernés. Nous vous conseillons de les présenter à part de l’enveloppe du prix de cession afin de détailler en toute transparence le coût réel de la venue de votre compagnie dans le théâtre. Voici deux exemples :

  • Les frais de tournée : En effet, en tant qu’employeur la compagnie a l’obligation de prendre en charge les repas, le transport et le logement de son équipe artistique et technique présente dès lors qu’il y a un déplacement collectif en dehors du lieu de résidence, c’est ce que l’on appelle la tournée. Pour les chiffrer vous pouvez vous référer aux montants minimums mentionnés dans la convention collective dont la compagnie dépend.
  • Les frais de rémunération liées aux ateliers ou actions de médiations que la compagnie anime le cas échéant dans le cas de son contrat avec le théâtre. Ici il suffit par exemple de chiffrer le salaire brut + les charges des personnes engagées dans ces activités.

Pour en savoir plus sur les techniques pour vendre un spectacle , participez à notre formation « Vendre son spectacle » !

En savoir plus