Si pour certain.es les fêtes de fin d’année représentent un moment de détente et de retour aux sources, pour d’autres il s’agit d’un moment redouté où Noël s’écrit plutôt “No Hell”. Un creuset émotionnel, des conflits et colères non-exprimés, l’assemblée générale de l’angoisse…Quoi de mieux que de profiter de ce moment en mettant en pratique notre intelligence émotionnelle ? Avant de former vos collaborateurs sur la gestion des émotions en 2020, La Fabrique de la Danse vous propose trois exercices pratiques pour passer les fêtes de fin d’année sereinement, en toute agilité émotionnelle !

Photo by erin mckenna on Unsplash

Que ce soit dans le milieu professionnel ou lors de réunions familiales, l’intelligence émotionnelle peut être un grand atout. Elle est intrinsèque à chacune de nos interactions et est garante de relations harmonieuses. En panne d’inspiration pour les nouvelles résolutions ? La Fabrique de la Danse est convaincue que les fêtes de fin d’année sont idéales pour exercer la gestion de ses émotions et vous propose quelques astuces et mises en pratiques. Car ce n’est pas inné, ça s’apprend ! 

Recommandation N°1 : Éduquez vos neurones à la pensée positive

60 000, c’est le nombre de pensées qu’un être humain a par jour. Aussi étonnant que cela puisse paraître, 95% de ces pensées sont identiques à celles de la veille et la part des pensées négatives atteint 80%. La voix critique intérieure ça vous parle ? Si les pensées précèdent les émotions : se dire que tout va mal entraîne un sentiment négatif. Ainsi, il est important de séparer le penseur de sa pensée et de prendre du recul sur l’émotion que l’on ressent afin de dépasser les schémas de réaction que nous avons automatiquement. 

→ Comme le préconise la neuropsychologue Aroa Gomez, entraînez-vous chaque jour à faire la liste de 3 choses positives de votre journée pour s’offrir un meilleur lendemain émotionnel.

Recommandation N°2 : Misez sur la fameuse méthode XYZ de Haim Ginott

Dans une situation de conflit, la méthode XYZ nous permet de nommer l’émotion que nous avons ressenti, d’en faire part à la personne concernée et de proposer une solution. Comme cité dans notre livre blanc cela consiste à exprimer « Quand tu as fait X , j’ai ressenti Y, et j’aurais préféré que tu fasses Z ». Une communication non-violente et claire pour éviter le débordement émotionnel. 

→ Si l’un de vos proches s’aventure à faire une remarque désobligeante, pas de panique ! Pensez à la méthode XYZ, prenez d’abord conscience de ce qu’il se passe en vous et partagez avec eux votre ressenti. Ce sera un premier pas dans le développement de vos compétences interpersonnelles, et vous en ressortirez gagnants. 

Recommandation N°3 : L’attitude empathique

L’empathie, aspect central de la communication, désigne une écoute totale, sincère et désintéressée visant à installer un climat de confiance entre l’interlocuteur et vous-même. L’écoute d’autrui est fondamentale si l’on souhaite construire des relations harmonieuses et dialoguer sereinement. En tentant d’aider autrui à exprimer son ressenti, nous avons la fâcheuse tendance à faire intervenir notre ego et à identifier ses maux aux nôtres en parlant de nos expériences passées. Laissez la personne s’exprimer sans l’interrompre, en écoutant activement, ou questionnez-la s’il lui est impossible de s’exprimer. 

→ Si le ton commence à monter pendant le dîner, ou qu’un proche se décompose en ouvrant son cadeau, pensez à poser des questions ouvertes, à utiliser ses mots pour résumer ses propos ou encore à reformuler de manière interrogative ce que la personne dit. Vous découvrirez sûrement une raison singulière à leur comportement et trouverez le meilleur moyen de réagir beaucoup plus rapidement !  

S’exercer avec des petits exercices concrets durant les fêtes afin de bien préparer la rentrée, challenge accepted ?

À La Fabrique de la Danse, nous sommes convaincus de la corrélation entre mouvement et intelligence émotionnelle. Lisez notre livre blanc pour en savoir plus !

Lire le livre blanc