Et après l’incubateur de chorégraphes ? Interview avec K Goldstein

K Goldstein faisait partie de la promotion 2016 de l’incubateur de chorégraphes. Avec sa compagnie KeatBeck, les derniers mois ont été l’occasion de nouvelles opportunités, de nouvelles dates et de nouveaux projets ! Interview. 

Photo : Emmanuelle Stäuble

Photo : Emmanuelle Stäuble

Tu faisais partie de la première promotion de l’incubateur : quel bilan tires-tu de l’année dernière ? 

J’ai l’impression que l’année dernière fut une année très riche et forte aussi bien pour KeatBeck que pour La Fabrique de la Danse. Je retiens surtout cette énergie sans fin que nous nous sommes diffusée pendant un an et qui perdure encore aujourd’hui!
Concrètement j’ai appris énormément avec Emmanuelle Stäuble qui m’a amené à réfléchir sur l’importance de la lumière en amont d’une création. Christine Bastin est une présence singulière qui m’a accompagnée avec douceur et bienveillance tout au long de cette année en questionnant mes différents choix de façon réflexive. Quant à la structuration de la compagnie, La Fabrique de la Danse a bien rajouté un étage à la petite maison KeatBeck.

L’année dernière, tu travaillais sur ta nouvelle création INTERMISSION : où en es-tu ? 

Nous avançons toujours un peu plus avec ma partenaire Veronique Hubert. Notre passion pour le cinéma nous offre un terreau fertile de création qui alimente beaucoup notre imagination qui est loin de se tarir. Nous venons de finir une résidence à l’espace 783 à Nantes. Il s’agit d’un endroit où tout est possible et où l’équipe prend vraiment le temps de voir le travail d’en discuter et de le questionner.
Puis nous avons enchainé sur une résidence au Carreau du Temple pour préparer notre Fragment(s). Le Carreau du Temple nous a soutenu et proposé à ce festival présentant 13 compagnies émergentes. Ce festival se déroule dans plusieurs lieux majeurs de Paris et l’Ile-de-France. Nous jouerons à Mains d’Oeuvres le 21 et 22 novembre. Nous partagerons le plateau avec la compagnie Trama qui met en scène l’Iliade avec des comédiens et des détenus. Je trouve cela vraiment riche un tel écart entre nos deux propositions. Le spectateur voit deux propositions au plateau esthétiquement et d’un point de dramaturgique, différentes pour le prix honnête de 10 euros.
Nous présentons notre Acte 2 « Action! » et nous avons hâte de rencontrer le public pour leur présenter cet univers foutraque autour du septième art et du spectacle. [NDLR : vous pouvez réservez vos places ici]
Notre équipe s’agrandit aussi au fur et à mesure du projet : Martha Moore, chorégraphe et pédagogue, travaille avec moi sur le mise en corps et propose son regard extérieur ; Theodora Blumkine va travailler très bientôt sur les costumes. Ces rencontres vont vraiment enrichir notre pièce dans les prochains mois.

D’autres bonnes nouvelles à nous annoncer ?

Oui que des bonnes nouvelles !! La compagnie KeatBeck est très heureuse d’enchaîner directement sur la création de MovieLand Ballroom, un bal participatif autour du cinéma, coproduit par l’Espace 1789 de Saint-Ouen.
Nous avons tiré plusieurs modules chorégraphiques de notre pièce INTERMISSION pour faire danser les gens avec différents univers cinématographiques. Pour cela, je travaille toujours avec ma partenaire Veronique Hubert mais aussi avec une équipe de choc : la scénographe Judith Grynszpan et trois danseurs interprètes, Melanie Gracia, Emmanuelle Soum et Jérémie Gardelli. Une chose est sûre je pense que nous allons beaucoup nous amuser, comme le montre la bande-annonce !
Nous sommes très heureux en janvier 2017 de participer à Open Space 5 à l’Etoile du Nord qui propose un format très intéressant : trois extraits de 20 minutes suivis d’une discussion avec le public modérée très finement par Jean Francois Munnier. A cette occasion notre plateau est aussi d’une belle richesse et variété puisque nous partagerons cette soirée avec Leila Gaudin et la Compagnie Black Sheep. Johanna Faye est une amie de longue date et nous sommes très contents de nous retrouver sur la même scène.

Et que devient Dancescape dont nous avions parlé il y a un an ? 

Dancescape a bien grandi et évolue beaucoup ! Merci d’avoir soutenu ce projet dés ses débuts [NDLR : En savoir plus ici sur le projet Dancescape]. Les followers sont de plus en plus au rendez -vous ! La compagnie est lauréate de l’Art pour Grandir et va donc réaliser ces vidéos avec des collégiens et des élèves de primaires. Nous avons la chance d’avoir comme partenaire le Carreau du Temple et le Centre Pompidou. Ils nous permettent de tourner des séquences dans leur très beaux lieux avec les jeunes et nous serons diffusés diffuser en juin au festival VideoDanse de Beaubourg proposé par Evelyne Boutevin qui suit le projet Dancescape depuis sa création. C’est vraiment une grande chance et très excitant de pouvoir proposer aux différents élèves et à leur parents de venir voir le fruit du travail dans un lieu si prestigieux.

Quel conseil donnerais-tu aux chorégraphes de la promotion 2017 ? 

Mon conseil serait de rester toujours au plus proche de cette vibration qui nous meut et d’être toujours à son écoute. J’ai surtout hâte de découvrir la deuxième Soirée des Chorégraphes de la Fabrique de la Danse !

En savoir plus :
– Le site internet keatbeck.fr
– La page Facebook de la Compagnie KeatBeck

Par | 2016-11-15T08:42:05+00:00 lundi, novembre 14, 2016|Incubateur|Commentaires fermés sur Et après l’incubateur de chorégraphes ? Interview avec K Goldstein