“Nous avons le grand plaisir de vous présenter les chorégraphes qui formeront la nouvelle promotion de notre incubateur, pour la saison 2022-2023 : Armande Sanseverino & Gaël Germain, Marcelle Gressier, Jeanne Lakits, Jasmine Remadna, Léa Bridarolli & Eneas Vaca Bualo, Perle Cayron, Lisa Biscarro Balle.
Ils sont 9,  issu·e·s des techniques les plus diverses, comme le hip, hop, le contemporain, la samba, le cirque, le tango, et iels sont imprégné·e·s de tout ce qui inspire l’art chorégraphique aujourd’hui : le théâtre , la musique, la danse traditionnelle, les mots, la science, l’architecture ou l’espace public… Et iels ont tous·tes en partage, la passion du mouvement !” Christine Bastin – Directrice artistique

Armande Sanseverino (collectif Masdame) & Gaël Germain

Armande se forme en danse théâtre en Espagne à Cobosmika puis en Angleterre chez Jasmin Vardimon. Elle obtient en parallèle une licence d’Art Plastique à la Sorbonne Paris I. Elle collabore avec de nombreux artistes pluridisciplinaires (musiciens, photographes et vidéastes). C’est avec Camille Revel, impulsé par la pièce “Excusez-moi”, qu’elle fonde le Collectif Masdame. Ensemble, elles co-créent le Festival Arrêt danse à Rodez dont la deuxième édition est prévue en juin prochain.
Armande rencontre Gaël Germain et entame une collaboration artistique qui mélange cinéma et création chorégraphique. Ils sont actuellement en création de “En Pièce Jointe”.
Elle fait partie du collectif Les Herbes Rouges, une initiative qui regroupent 10 chorégraphes pour une création prévue en 2023 qui a reçu le soutien de la région Nantaise.
Son travail questionne le rire, le rapport au corps et à la voix et cherche une écriture chorégraphique inspirée de cinéma, théâtre, peinture, philosophie et musique cherchant des corps théâtralisés, désarticulés et engagés.

Gaël est issu d’un milieu d’artistes marginaux et d’autodidactes fantaisistes, il fait ses premières expériences dans la sphère hip hop de chalons en champagne. Dans son domaine, il voulait allier le désir d’apprendre au sentiment d’être libre. Sur le parquet de la salle de commune, c’est ensemble qu’ils cultivent leur passion mais seul qu’ils y travaillent Après quelques stages de formation aux arts dramatiques et aux arts du cirque à Lyon et à Paris. Gaël s’envole pour la Corée du sud où il entame une carrière d’acteur-danseur sur scène comme à l’écran. A son retour en France il intègre le théâtre Elizabeth Czerczuk où il y fait la rencontre d’Armande Sanseverino. Passionne de cinéma et avec deux courts-métrages à son actif, il considère le septième art comme inhérent à la scène. Il aspire à un genre qui créera la jonction de ces deux univers. Depuis il multiplie les contrats en tant qu’interprète pour divers compagnies et tournages principalement entre Paris et Nantes.

Retrouvez-les sur instragram :
@_masdame
@armandesanseverino
@gael_g

Armande Sanseverino & Gaël Germain

Crédit photo : Bernard Bousquet

Marcelle Gressier (Compagnie Imago)

Chorégraphe, danseuse, et créatrice de vidéos-danse, Marcelle Gressier développe les créations portées par la Compagnie Imago, qu’elle a fondée en 2020.
Elle mène une recherche chorégraphique sur les relations entre danse et architecture à travers la réalisation de créations in-situ, telles que “TEXERE”, installation dansée grand format, co-créée avec Giulia Romitelli, danseuse et chorégraphe italienne.
En 2021, elle participe notamment à FOCAR (Intensive Course in Choreography for Architecture), au sein de la Companhia Instavel à Porto.
Formée au Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours, ainsi qu’au Jeune Ballet d’Aquitaine (Bordeaux), elle est également danseuse interprète pour plusieurs compagnies (Cie Chiroptera, Cie Aoi, Cie Cambio, Chendance … ).
Avec son solo “740 nanomètres”, elle remporte le Grand Prix du Jury au Brussels Dance Contest, et continue aujourd’hui d’approfondir le travail autour de cette création, qu’elle présentera lors de l’édition 2022 du Festival Antigone, à Bruxelles.

Retrouvez-la sur instagram :
@marcellegressier
@compagnie_imago

Marcelle Gressier

Crédit photo : Fabrice Saudoyez

Jeanne Lakits

Née à Paris, Jeanne étudie la danse à Copenhague, Vienne et Zagreb. Elle est finalement diplômée de l’Académie des Arts Dramatiques de Zagreb.
En parallèle, elle poursuit des études scientifiques et est diplômée d’une licence de physique de Sorbonne Université. Elle cherche tôt à questionner les relations entre la danse et la physique. De cela, émergent ses propres créations: son premier solo ”Interférence”, son court métrage “What is physics for you” et sa pièce “Imaginary Expectation” en collaboration avec la physicienne Lovorka Gajovic.
Par ailleurs, à travers des cours et des stages, elle partage sa pratique artistique “Undierctional” se concentrant sur un corps sans direction lorsque la visualisation n’est pas possible et que l’imagination devient un faux instrument. C’est un exercice qui vise à saper la production d’images en danse.

Retrouvez-la sur instagram :
@jeannelakits

Jeanne Lakits

Crédit photo : Charlotte Lakits

Jasmine Remadna (Compagnie Sentabou)

Plus communément appelée “Jaja”, Jasmine est une artiste danseuse, comédienne, passionnée par l’écriture, l’éloquence et les arts vivants. Très tôt, à l’adolescence, touchée par la culture Hip Hop, très présente dans sa ville natale : Gennevilliers, où elle grandit ; que sa sensibilité artistique et son goût pour la scène se sont révélés, tant pour la danse que la comédie. Elle intègre le “Centre de formation danseurs” en 2015, où sont enseignés le Jazz, la danse contemporaine/classique et le Hip Hop, Elle a poursuivi par la Formation professionnelle de danses hip-hop “ON2H” en 2018, à Cergy. Elle est aujourd’hui une danseuse hip-hop et contemporaine, puisque la rencontre entre ces deux énergies offre selon elle, une liberté, une pluralité de propositions artistiques …
Jasmine ne cesse les aller-retours entre créations chorégraphiques, shows et comédie. Son domaine de prédilection est la création : la possibilité de proposer des œuvres complètement hybrides et originales, sans que l’on ait besoin de les classer dans un seul domaine, puisque l’Art est riche et se conjugue à l’infini …

Retrouvez-la sur instagram :
@iamjajadelapuenta
@compagniesentabou

Jasmine Remadna

Crédit photo : Ylies Guertili

Léa Bridarolli & Eneas Vaca Bualo (Ensemble /K/inêtikos)

Léa Bridarolli se forme tout d’abord à la danse classique notamment à la Central School of Ballet de Londres. Après sa formation, elle intègre la compagnie Kale Companhia de Dança (Portugal), au répertoire classique et contemporain. Elle obtient ensuite un contrat à New-York avec Ajkun Ballet Theater. Elle revient en France en 2017, et travaille en tant que freelance avec diverses compagnies aux univers très variés.
Eneas Vaca Bualo se forme en tant que danseur, comédien et chorégraphe avec la Compañía Duomo (Argentine) pendant six ans. Il travaille ensuite dans cette même compagnie en tant qu’interprète, professeur, créateur et administrateur. Depuis 2018, il travaille avec différentes compagnies et chorégraphes en Europe.

Eneas et Léa se rencontrent au sein de la Compagnie Elizabeth Czerczuk (Paris). Ils commencent alors à créer leurs propres projets et en 2020 ils fondent l’Ensemble /K/inêtikos.
En créant cet “ensemble”, ils souhaitent créer des projets hybrides et permettre aux artistes quels qu’ils soient de se retrouver, générer des idées et voir émerger des créations artistiques multidisciplinaires, avec la danse, le mouvement comme lien, noyau de chaque proposition. Depuis sa création, l’Ensemble /K/ a produit deux créations longues “PIA & MAREAS” et “RECIPROCALS” et plusieurs performances en format court ainsi que des vidéos-danse. 

Retrouvez-les sur instagram :
@bridarolli_lea
@ensemble.kinetikos

Crédit photo : Bernard Bousquet

Perle Cayron (Compagnie Bittersweet)

Perle est diplômée du DNSP de l’ESDC Rosella Hightower et d’une licence en Arts et danse de Sophia Antipolis qu’elle poursuit alors même que sa carrière commence au Ballet national de Marseille avec Emio Greco et Peter Scholten.
En 2017 elle intègre la compagnie phare d’Ivgi & Greben à Amsterdam pour la création de “We are in Trouble” ainsi que Phase Zero Productions à Leipzig avec “Curious Mind”. Par la suite, on l’aperçoit dans le court métrage pour Thom Yorke “Anima” chorégraphié par Damien Jalet puis à Paris, à Londres ou encore à Sofia pour différents projets artistiques avec AOE dance company et le chorégraphe Gennaro Maione.
Aujourd’hui diplômée du diplôme d’état de professeur de danse contemporaine, elle travaille avec la compagnie BitterSweet en tant que chorégraphe interprète principale tout en continuant de travailler pour d’autres artistes et compagnie comme: la compagnie 1promptu, la compagnie Linga, Hervé Koubi et Sebastian Zuber.

Retrouvez-la sur instagram :
@cie_bittersweet

Perle Cayron

Crédit photo : Olivier Saint-Laurans

Lisa Biscarro Balle

Formée à la danse contemporaine au Centre de Développement Chorégraphique National de Toulouse, Lisa a par la suite dansé dans la compagnie Kdanse, et travaillé comme comédienne pour la compagnie Innocentia Inviolata. Lisa est également danseuse de Samba autodidacte depuis son plus jeune âge, ayant grandi au sein d’une famille franco-brésilienne.
Elle travaille aussi le chant et les percussions au sein de rodas de samba. Avec l’association Samba Résille, elle participe à de nombreux projets internationaux de coopération artistique, où elle collabore avec d’autres structures sur des sujets tels que l’accompagnement de jeunes en situation de vulnérabilité, ou l’entreprenariat culturel. Elle a créé la performance transdisciplinaire « Il triello » avec le collectif Projet Expérience Projet, et plus récemment « Deep love », un numéro d’effeuillage burlesque.
En 2020, elle a décroché une bourse et une résidence de six mois à l’Akademie Schloss Solitude à Stuttgart. Elle y a posé les bases de sa pratique et de sa démarche artistique : Lisa développe des outils ouvrant à ce qui est spécifique chez chaque individu, son être au présent, son écoute émotionnelle et sensorielle, de lui-même et de son environnement.

Retrouvez-la sur instragram :
@performinglisa

Lisa Biscarro Balle

Crédit photo : Mariana Pereira