La Fabrique de la Danse – en collaboration avec les chorégraphes Timothée Bouloy, Cécile Lassonde, Emmanuelle Simon et Orianne Vilmer – a lancé cet été un projet de création chorégraphique au sein du centre résidentiel de l’Association Valentin Haüy. Une recherche artistique questionnant la place du handicap visuel dans le processus de création et dans la perception des oeuvres chorégraphiques.

Tout au long de la saison, retrouvez les témoignages des artistes associés au projet. Premier témoignage d’Orianne Vilmer aujourd’hui.

Panoramix

Crédit photo : Panoramic

Deux athlètes.
L’un qui ne voit pas et l’autre qui prête ses yeux et le guide sur le stade.
Sentir son rythme.
S’adapter.
Le pousser jusqu’à la ligne d’arrivée.
L’exploit olympique semble encore plus spectaculaire.
La complicité du duo, connectés par le souffle et le poignet, animés par le même désir de gagner m’a saisie au cœur.
La détermination de l’un à courir sans voir et la générosité de l’autre à courir pour la gloire du premier.
Émue. Inspirée.
Qu’est ce que la danse pour une personne qui ne voit pas ? Qu’est ce que ça me fait à moi de danser privée de ce sens ? Puis-je chorégraphier sans voir ? Puis-je chorégraphier autrement que pour un résultat visuel ?

Crédit photo : Nicolas Boulain

Après quelques échanges passionnés, nous décidons d’aller chercher notre propre vérité. Nous c’est Cecile Lassonde, Timothee Bouloy, Emmanuelle Simon, Orianne Vilmer.

Et c’est ainsi que naît le projet À vos jeux… Prêts ? Créez ! En hommage à l’Olympisme et pour repousser nos propres limites.

Une aventure qui démarre en juin dernier avec un objectif commun : créer une pièce chorégraphique adaptée aux personnes malvoyantes ou non voyantes. Un océan de questions s’ouvre à nous : comment percevoir la danse ? Comment transmettre ? Comment appréhender l’espace ?
Une aventure complète que nous choisissons de vivre aux côtés de celles et ceux qui savent ce que la danse leur apporte, avec la spécificité de leur handicap.

Et donc nous découvrons tout un monde…
D’abord Souffleurs de sens, qui nous permet de nous former au soufflage de spectacles, outil merveilleux pour raconter, tout en poésie, des spectacles qui ne seraient pas audio-décrits. Nous faisons aussi l’expérience de spectacles en audio-description, les yeux fermés, à Chaillot pour Corps Extrêmes de Rachid Ouramdane avec la visite tactile en introduction. Sentir le décor, Toucher le mur d’escalade, marcher sur le tapis de danse blanc, écouter témoigner le funambule… Toutes ces informations sensorielles nourriront l’expérience en audio description.

En parallèle, je me lance dans une expérimentation avec un groupe de danseurs plongés dans le noir.

Crédit photo : Nicolas Boulain

Quel espace pour le spectateur ? Quel choix de costumes d’accessoires de son pour réussir l’immersion du public ? Quelle technique de transmission sans auto-correction possible ?
Un laboratoire passionnant pour la créatrice et particulièrement sensoriel pour les interprètes.
Nos publics croisés se rencontrent lors du festival Impulsion où les danseurs de l’expérimentation se sont portés volontaires pour souffler l’ensemble du festival à notre public particulier.

Après ces premiers rendez-vous artistiques dans notre monde, à nous de découvrir le leur. Séance de Zumba les yeux fermés, initiation au Show-Down ping-pong adapté, et aussi trajets dans le métro parisien, pour comprendre la notion d’accessibilité dans sa définition la plus simple… Petit à petit les liens se tissent, la confiance s’installe et le travail peut démarrer !

Rendez-vous à la résidence Valentin Haüy dans le 19eme pour de premiers ateliers exploratoires avant de définir le projet de création. Prendre conscience de la disponibilité des corps, de leur résistance à la fatigue, de l’appréhension de l’espace, de la sensibilité à la musique… Comment nourrir un imaginaire privé de nos références visuelles ? 

La suite du programme ?

Des spectacles ensemble à La Villette pour continuer à percevoir les créations chorégraphiques autrement.
Des rencontres autour de différents sports adaptés au handicap visuel pour s’inspirer et nourrir de nouveaux modes de direction d’interprètes.
La création, avec ces nouveaux interprètes qui nous inspirent et nous émeuvent, et son partage avec leurs pairs ainsi que le grand public plongé dans les mêmes conditions.

Un grand merci à celles et ceux qui nous ont permis de nous lancer dans ce projet : volontaires, bénévoles, partenaires et financeurs.

Le projet À vos jeux… Prêts ? Créez ! reçoit le soutien du Ministère de la Culture – Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France (Été culturel), de la Ville de Paris (Formes Olympiques) et de la CAF.

Ete culturel
Formes olympiques