Dans le cadre du programme Impulsion, La Fabrique de la Danse et l’École Normale et Sociale ont mis en œuvre un projet chorégraphique à destination d’une quinzaine de jeunes primo-arrivant.es. Les ateliers se sont déroulés de mars à juin 2022 et se sont clôturés avec la restitution de la création “Do You Love Me ?” d’Elsa Lyczko et Michaela Meschke au festival Impulsion ! à l’Institut suédois.

Impulsion, lancé en janvier 2022 par La Fabrique de la Danse, est un programme d’accompagnement pour un groupe de chorégraphes qui souhaitent mettre en place des projets artistiques à impact social auprès de jeunes en difficultés. Parmi ces jeunes en difficulté, le projet intègre un groupe de 20 jeunes primo-arrivant.es qui ont bénéficié de 28 heures de création chorégraphique encadrées et accompagnées par 5 chorégraphes.

© Emmanuelle Stäuble

Un partenariat avec l’École Normale et Sociale

L’École Normale et Sociale (ENS) est une structure unique où cohabitent, main dans la main, un centre de formation, un centre social ainsi qu’un pôle linguistique. Sa particularité repose sur cet échange permanent.

Les jeunes primo-arrivant.es du projet font partie de la classe Passerelle, une formation intensive à visée professionnelle pour des jeunes âgé.es de 16 à 25 ans afin de favoriser l’intégration, d’amorcer un parcours d’insertion professionnelle et de lever tous les freins y faisant obstacle.

Ce partenariat a été initié par la chorégraphe Michaela Meschke qui a constitué un groupe d’intervenants parmi le collectif Impulsion. L’équipe artistique du projet était constituée de 5 chorégraphes : Michaela Meschke, Elsa Lyczko, Cécile Lassonde, Orianne Vilmer et Emmanuelle Simon.

“Quand Michaela m’a parlé de ce projet avec La Fabrique de la Danse j’ai tout de suite accepté. La confiance en soi peut s’acquérir grâce à une pratique artistique notamment la danse.” Chahinaz Ouziala – Responsable du pôle linguistique à l’ENS

De mars à juin, ce projet s’est articulé autour de 14 ateliers de création hebdomadaires à destination de 20 jeunes primo-arrivant.es qui ont eu lieu à la Petite Fabrique (Paris 20), à l’École Normale et Sociale et au Carreau du Temple.

Le processus de création chorégraphique

© Emmanuelle Stäuble

Le projet débute sur une idée commune et un binôme de chorégraphes qui s’alterne toutes les semaines.  La chorégraphie se brode, les mouvements se précisent et les répétitions pour le festival Impulsion ! commencent. Michaela Meschke et Elsa Lyczko font appel aux chorégraphes Cécile Lassonde, Orianne Vilmer et Emmanuelle Simon pour finaliser la création et accompagner les bénéficiaires dans leur interprétation.

Cette création chorégraphique a le privilège de véritablement leur appartenir. Elle a été créée pour eux, par eux, avec eux… Et cela se ressent à chaque moment. Un projet comme tel est un véritable souffle d’espoir dans mon parcours de chorégraphe.” Cécile Lassonde – Chorégraphe intervenante

Création – Do You Love Me ?

© Emmanuelle Stäuble

La création “Do You Love Me ?” se construit sur des mots porteurs d’une action physique et ayant une portée symbolique “soutenir”, “amener” et “arriver”. Chaque mot représente une chorégraphie et s’imbrique pour constituer une seule et même chorégraphie autour du voyage.
Un moment fort : les jeunes tracent à la main la frontière de leur pays d’origine (Mali, Vietnam, Sénégal, Algérie, Comores, Irak, Pakistan, etc.)

Cette création permet de faire voyager entre les différents pays dont sont originaires ces jeunes primo-arrivant.es et leur permet de se reconnecter à quelque chose qui leur est propre.

“Les dernières répétitions j’avais à chaque fois les larmes aux yeux. Je les trouvais tellement intègres, tellement présents et tellement dans le partage et dans la générosité que cela m’a beaucoup émue.” Michaela Meschke – Chorégraphe intervenante

“Cette équipe de jeunes danseurs, comme j’aime les appeler, nous ont époustouflé par leur faculté à incarner cette chorégraphie avec leur propre histoire, leur propre identité, leur propres mouvements, envies, sourires…” Cécile Lassonde – Chorégraphe intervenante

Retour sur la restitution au festival Impulsion !

© Emmanuelle Stäuble

Ce projet s’est clôturé le 2 juillet dernier lors du festival Impulsion ! Les jeunes primo-arrivant.es ont fait une restitution de leur création “Do You Love Me ?” aux yeux du public de l’Institut suédois. Cette prestation fut une parenthèse au cœur du festival et un moment riche en émotions.

“C’est le moment où le projet nous échappe, nous, les chorégraphes qui avons travaillé avec eux, où la danse reste, circule et fait son boulot toute seule à travers leurs corps, où le groupe se saisit de sa propre matière et où l’épaisseur de l’instant jaillit. Je les ai observé entre rire et larmes, avec beaucoup d’émotion, émotion partagée par les spectateurs. Ils étaient beaux, dans leurs différences, dans leurs corps, dans leurs histoires et leurs vulnérabilités autant que leurs puissances.” Elsa Lyczko – Chorégraphe intervenante

L’impact du projet

© Emmanuelle Stäuble

À travers ce projet, des jeunes que rien ne relie au monde de la culture ont pu se plonger dans un processus de création, de la découverte d’une pratique jusqu’à la production devant un public. Tel un artiste danseur qui se construit, les jeunes ont pris confiance et ont découvert leur corps, leur permettant d’affirmer leur place au sein d’un groupe et d’un pays pour certains encore étrangers. Ils sont alors devenus de véritables forces de propositions et se sont poussés les uns les autres jusqu’à arriver à une véritable apothéose en collectif.

“Ce projet a été une opportunité pour ce groupe de jeunes avec l’accès à des cours de danse gratuit, l’accompagnement avec les chorégraphes et l’immersion dans le monde artistique.” Chahinaz Ouizala – Responsable du pôle linguistique à l’ENS

“Une des choses que je retiens c’est la manière dont le groupe s’est emparé de notre proposition, comment ils l’ont embellie, comment ils l’ont dépassée et la qualité du mouvement qui les a traversés, comment ils ont été transformés et comment ils sont entrés dans la peau des danseurs.” Michaela Meschke – Chorégraphe intervenante