Manon Bonnet a participé à la première édition de « Alors on entreprend ! » en décembre dernier. Elle revient pour nous sur les différents apports de la formation.

Comment s’est passée la semaine de formation ?

La formation « Alors on entreprend ! » de la Fabrique de la Danse se déroule sur une semaine. Chaque matinée, nous travaillons sur une facette différente du développement de nos compagnies. Nos après-midi étaient libres, ainsi nos emplois du temps habituels n’étaient pas trop dérangés et nous pouvions nous replonger dans les sujets abordés.
Les intervenants de La Fabrique de la Danse nous ont accueilli avec chaleur et générosité (et café pour ce qui ne sont pas du matin). Ils ont su être à notre écoute et sont capable d’une grande adaptabilité envers les besoins spécifiques de chacun.

Qu’est ce qui vous a donné envie de participer à cet intensif ? Quel était votre objectif ?

Je souhaitais participer à cette formation afin d’éclaircir plusieurs points sur la gestion administrative d’une compagnie. J’avais besoin de plus d’outils pour avancer. Ce qui m’a le plus attiré dans cette formation est l’approche global du travail nécessaire pour aboutir à une création chorégraphique. Nous avons abordé de nombreux sujets très diversifiés.

Quelques mois après, qu’est-ce que cela vous a apporté ? Quelle est la formation qui vous a le plus plu/vous a été la plus bénéfique ?

Avec quelques mois pour mettre en place les outils que nous a fourni La Fabrique de la Danse, je me sens maintenant plus confiante pour continuer le travail de gestion d’une compagnie. Cette formation m’a permis de cerner les aspects que je devais travailler, ceux sur lesquels je peux m’appuyer et ceux que j’avais complètement oublié. J’ai pu améliorer mes écrits et prendre le bon point de vue. J’ai découvert de nouveaux outils de communication. J’ai appris à faire des demandes pour une création lumière. J’ai compris comment m’organiser plus facilement et communiquer sur mes besoins.
Ce qui a été le plus bénéfique pour moi est la partie « diffuser sa création ». J’ai intégré des connaissances qui m’étaient absolument inconnues. Comme beaucoup de jeunes chorégraphes, je me forme sur le tas. J’étais venue pour éclaircir certains aspect du développement d’une compagnie et je suis repartie avec des clés qui m’étais inconnues auparavant.

À qui et pourquoi conseilleriez-vous cet intensif ?

Je conseille cette formation aux chorégraphes émergents qui ont déjà expérimenté des projets de création et a qui il manque des outils pour avancer dans leurs projets. La Fabrique de la Danse sait nous donner les connaissances nécessaire pour identifier nos problématiques (propre à chaque projet) et pour trouver les solutions appropriées. Cette formation permet de gagner en autonomie pour avancer dans nos projets.
Enfin, les intervenants de la Fabrique de la Danse ne disparaissent pas une fois la formation terminée. Ils seront toujours à votre écoute et pourront vous aider lorsque vous rencontrer des difficultés !

La prochaine session de « Alors on entreprend ! », c’est du 16 au 20 décembre prochain !

En savoir plus