Description du projet

Michel « Meech » Onomo

Biographie

Michel Onomo dit “Meech'” s’initie très jeune a la danse et, plus particulièrement, a la danse hip-hop. Il se lance dans le b-boying puis vers la danse dite debout. Très vite, il choisit de se spécialiser dans les courants hip-hop nouvelle génération et house dance et devient un spécialiste incontournable de la scène mondiale. Il rejoint par la suite les compagnies Sanrancune, puis Franck II Louise, Iffra Dia, Mastoc Production, Bintou Dembele, Rabah Mahfoufi, Quality Street avec lesquelles il s’immerge dans la création artistique, se frotte au langage scénique, rue et théâtre et développe ses qualités d’interprète.

Ne négligeant aucun des aspects de la danse hip-hop, Meech’ intègre en parallèle l’univers du battle. S’illustrant régulièrement dans les grands évènements de la danse et de la performance, il marque les esprits et gagne le respect via son talent en hip-hop comme en house notamment 4 fois vainqueurs du Juste debout qui a lieu à Bercy avec plus de 16 000 personnes.

Depuis 2007, il développe ses propres projets de création en tant que chorégraphe. Son solo Music Beat my Feeling, Ghôst Flow a ainsi été présenté en 2008 a la Biennale de la Danse de Lyon et a fait l’objet d’une tournée internationale (Etats-Unis, Japon…). Il développe sa propre gestuelle le “Ghôst Flow” et sa propre écriture scénique qui s’intègre dans un courant réaliste et Clubbin, et la profondeur du geste.

Création en cours

“A travers ma démarche personnelle de danseur issu de la culture africaine, et Hip Hop, j’interprète, je chorégraphie, inspiré de mon patrimoine d’enfant des terres d’Afrique, je développe à travers ma compagnie un geste pur, un mouvement pleinement accompli : Le « Ghôst Flow Movement ». Le Projet Hôp vient mettre au défi ce qui va devoir m’échapper, montrer ce qui t’appartient et ne t’appartient plus… J’ai besoin de savoir ce qui doit exister, et co-exister. Je ressens constamment une envie de partager et de transmettre ce qui, pour moi, est une nécessité et de découvrir dans mes recherches à travers mon histoire ce que que je pense du monde…”