« Quels sont tes objectifs de projets ? », « Et c’est quoi tes indicateurs ? »… Ce sont des questions que vous entendez un peu trop souvent lorsque vous faites vos demandes de subventions ? Pourtant, il est essentiel d’être au clair sur ces données ! Alors essayons de tirer tout cela au clair…

appels à projets

Crédit :  Morgan Sessions sur Stockio

1. Clarifier les objectifs

Si les objectifs de votre projet sont limpides pour vous, il s’agit de les présenter pertinemment pour convaincre votre interlocuteur. Les contraintes étant nombreuses (nombre de lignes, nombre de caractères pour chaque partie…), cette partie peut très vite devenir un sacré casse-tête. Lire attentivement les attentes de l’organisme, le périmètre de l’appel à projets ou les projets soutenus par le passé, vous permettra de choisir quels objectifs de votre projet  présenter et comment. Reprendre des éléments de langage de l’appel à projets au coeur même des objectifs renforcera votre pertinence et l’attention portée à votre projet !

2. Choisissez des indicateurs percutants

En lien avec les objectifs sélectionnés précédemment, choisissez quelques indicateurs quantifiables pouvant attester des moyens mis en oeuvre et de l’atteinte de vos objectifs. Par exemple, pour un projet de sensibilisation, le nombre d’interventions dans des classes ou le volume horaire sont autant d’indicateurs pertinents permettant de montrer les moyens mis en oeuvre lors de vos interventions. Anticipez la méthode de mesure et de suivi de ces indicateurs ! Si certains peuvent être mesurés de manière globale en reprenant votre planning, d’autres devront être mesurés plus régulièrement pour être les plus fidèles possibles.

3. Soyez audacieux

N’hésitez pas à sortir des sentiers battus, des indicateurs « classiques » et d’ajouter à ceux-là quelques indicateurs originaux : nombre de sourires de vos participants, nombre de personnes se sentant plus à l’aise avec leur corps sur scène… Profitez de cet espace pour mettre en lumière la valeur de votre projet auprès de vos « bénéficiaires », tout en gardant à l’esprit une méthode de relevé de ces indicateurs.

3. Assurez un suivi régulier

Une fois le soutien obtenu, gardez en tête les indicateurs qui vous seront demandés à la fin du projet ou dans le cadre d’un renouvellement ! Prévoyez donc un temps rapide mais régulier dédié à vos indicateurs à chaque étape de votre projet. Des indicateurs solides et bien renseignés feront preuve d’un sérieux dans la gestion de votre projet et seront un précieux atout pour vos prochaines demandes !

Les objectifs et indicateurs sont désormais clairs pour vous. Néanmoins, vous avez encore quelques lacunes en matière de financement de projet ? Participez à notre formation « Financer son projet » !

En savoir plus