Valentina Cortese 2018-05-17T09:30:36+00:00

Project Description

Valentina Cortese

Biographie

Danseuse à tendance circassienne,Valentina se forme en France et en Italie. Après le CRR de Boulogne et les RIDC, elle se rapproche du monde du Cirque qui la fascine tant en 2014, au sein de l’école de Cirque contemporain FLIC, qui la bouleversera dans tous les sens du terme. Elle travaille ensuite pour Petr Formann, Milan Heirich, Roberto Magro et collabore avec le Cirque Magdaclan. En 2016 elle fonde son collectif de cirque Terzo Livello et a l’intention. Elle suit des stages auprès d’artistes qu’elle admire comme Peeping Tom, le Baro d’evel Circk, Cristiana Morganti (Tanztheatre Pina Bausch), Ambra Senatore,Yoann Bourgeois , Un loup pour l’homme, Lali Ayguadé, Adriana Boriello (Rosas)… Riche de ces expériences, elle dispense un laboratoire créatif depuis 2016 dans les écoles de Cirque en Italie et en France. En 2018 elle rentre en 3ème année du Lido, Centre des Arts du Cirque, où elle trouve un espace de liberté qui lui permet d’affiner une approche personnelle du nouveau cirque, elle s’intéresse aux pratiques minoritaires, et à toute forme de mouvement et de théâtralité qui n’ait pas de nom. Elle travaille auprès des personnes âgées et à l’intention de dresser un chat.

Création en cours

Obsedée par le désequilibre, le changement de perspective, Valentina travaille sur divers dispositifs. Lento est une thérapie comportementale cognitive par la musique et le corps. Logique et absurde, cette conférence gesticulée fait vibrer une corde universelle, par le biais de jeux d’illusions et d’images polysémiques. Elle dérive lentement vers l’absurde, le non-sense, et un sens familier du déjà vu. Lento est un puzzle, une enigme à plusieurs couches qui se compose et décompose avec des images subliminales. Il s’agit d’un extrait d’une forme longue mouvementée et traversée par le cirque. L’équilibrisme donne au corps une attitude qu’elle affectionne tout particulièrement. Autant l’équilibre, que tenir en équilibre des choses. Elle souhaite introduire des éléments absurdes comme : un chat, une scie musicale ou un piano. Le terrain de recherche est encore un chantier !