Kadek Puspasari 2018-12-06T13:34:30+00:00

Project Description

Kadek Puspasari

Biographie

Kadek a été formée depuis l’enfance aux danses indonésiennes (styles de Java-Bali- Sumatra). Elle est diplômée de l’institut des arts de Surakarta en Indonésie, où elle obtient un master en danse (spécialisation chorégraphie) en 2003.
En 2006, elle réalise la chorégraphie du rôle de Sinta pour le film-musical Opera Jawa (réalisation Garin Nugroho, production Peter Sellars), présenté à Vienne pour les 250 ans de l’anniversaire de la naissance de Wolfgang Amadeus Mozart. Remarquée par le directeur artistique Lin Hwai-Min, elle a suivi une formation professionnelle d’un mois au Cloud Gate Dance Theater de Taiwan en 2007. Elle a été invitée à plusieurs reprises dans le cadre de Asian young choregrapher à Singapour et Taiwan pour présenter ses chorégraphies.
Installée à Paris depuis 2009, ses chorégraphies ont été représentées dans divers festivals. Étant une des rares danseuses balinaise résidant à Paris et la seule dépositaire de la danse classique javanaise, Kadek est régulièrement sollicitée pour enseigner à la Philharmonie de Paris, à l’université de Paris 10 et via l’association Pantcha Indra. En 2017, elle est reçue comme stagiaire chorégraphe au programme prototype V, dirigé par Hervé Robbe à l’Abbaye de Royaumont.

Création en coursPanji’s uchrony est une recherche chorégraphique inspirée par la tradition orale et la littérature de Java et de Bali autour du mythe de Panji dans un contexte d’expression de danse contemporaine. Le travail chorégraphique interprète ce que cette histoire nous dit du corps et de notre relation à cette idée de corps physique. Le mythe de Panji est une épopée hindoue écrite aux environs du XIIIème siècle. Elle raconte de nombreuses aventures pouvant être lues à plusieurs niveaux : de la simple histoire narrative à une lecture spirituelle ou philosophique. Parmi les multiples histoires narrées dans le mythe, le projet Panji’s uchrony se concentre autour de trois personnages. La notion de personnages possède ici une définition différente de celle que nous connaissons habituellement : les personnages peuvent se métamorphoser, changer d’aspect, changer de sexe et même se métamorphoser en animal. Le personnage est davantage un caractère archétypal, comme un sol stable sur lequel peut venir se déposer des aspects et des formes variées. Le corps est un concept fluctuant. C’est ce que souhaite raconter ce projet : la fluctuation des corps en quête de stabilité.