Mouvements corporels et exercices physiques réguliers ont un impact direct sur la créativité*. La mise en mouvement du corps permet en effet de stimuler le cerveau et est une méthode privilégiée par La Fabrique de la Danse pour développer la créativité individuelle et collective au sein des entreprises. Le 23 avril dernier, c’était avec l’équipe d’Akoya Consulting lors d’une formation : on vous raconte !

créativité

Mercredi matin, 9h, les 25 collaborateurs de l’équipe d’AKOYA CONSULTING arrivent un par un au Regard du Cygne, lieu emblématique de la danse dans le 20° arrondissement de Paris. Le temps d’un café pour se mettre en route et au programme : une matinée pour stimuler la créativité individuelle et collective par le mouvement !

La formation a débutée par un rappel théorique sur la créativité : que signifie réellement “être créatif en entreprise” ? Quels liens unissent mouvement et créativité pour les neuroscientifiques ? Ou encore quelles sont les 4 étapes cruciales du processus ? L’équipe s’est ensuite répartie les yeux fermés pour un temps d’échauffement guidé à la voix par Emmanuelle Simon, l’une des formatrices. Une participante nous confie : “C’est à partir de ce moment-là que j’ai atteint un niveau de concentration particulier qui a soutenu ma créativité pendant toute la formation”.

Pendant cette session particulièrement dynamique, les formatrices ont identifié un groupe aux profils créatifs très variés. ”Il y avait un vrai goût de l’expérimentation partagé par l’équipe et ils ont très rapidement accédé au lâcher-prise individuel et collectif” nous dit Orianne Vilmer, formatrice. Dès le premier exercice, lors de la connexion visuelle au groupe, il y a eu un déclic collectif. “Il faut décupler son écoute et sa concentration pour se rassembler derrière une idée clé, surtout quand on est 25 personnes !” rappelle Emmanuelle.

« Essayer de comprendre la créativité pour mieux la maîtriser »

Xavier, Senior Manager chez Akoya rebondit : “J’ai été surpris de l’engagement de tous à participer avec sérieux et enthousiasme à un exercice qui ne semblait pas simple au départ… C’est difficile de créer un climat de confiance en très peu de temps, et la Fabrique de la Danse le fait très bien.”

Après chaque exercice, les participants ont eu l’opportunité de prendre conscience de l’importance de chaque étape du processus de création, d’identifier leurs profils créatifs et certains de leurs mécanismes individuels. Déclic individuel manifeste en prime : la découverte de leur révélateur sensoriel privilégié pour améliorer leur performance en production d’idées créatives ! Par des exercices en lien avec chaque sens, ils ont pu expérimenter quel est celui qui favorise au mieux leur créativité, dans le but de l’intégrer dans leur rituel avant de se lancer dans leurs futures sessions de génération d’idées. “J’ai trouvé l’approche de la Fabrique de la Danse très efficace : essayer de comprendre la créativité pour mieux la maîtriser, tout en déculpabilisant la panne !” nous dit Xavier. “La Fabrique de la Danse a su allier une réflexion théorique sur la créativité, sa naissance et son travail, à une expérimentation pratique qui utilisait le corps et les sens pour retourner aux fondamentaux de la créativité.”

Les participants ont gagné en agilité au fur et à mesure de la formation pour anticiper leur positionnement et réagir aux idées du groupe. “Ainsi la créativité collective a été boostée au fur et à mesure que les uns et les autres adaptaient leurs comportements.” commente Emmanuelle.

Chacun est reparti avec ses outils pour développer sa créativité en entreprise au quotidien. Comme ce participant : “Je garde de l’expérience les différentes étapes de la créativité, notamment que l’idée ne vient pas toute seule et qu’il est essentiel d’en juger la validité et l’utilité en fin de processus. Je vais aussi tâcher de mieux comprendre les ressorts plus personnels de ma propre créativité et de celle des autres, pour mieux les faire coexister.”

Vous souhaitez tester nos formations au leadership ? Prenez contact avec nous !

En savoir plus

* Etude réalisée par le Leiden Institute for Brain and Cognition et l’Institut de Recherche en psychologie de l’Université de Leiden, publiée par la revue spécialisée Frontiers in Human Neuroscience en 2013.