La conduite son de musique enregistrée

Si parfois le silence accompagne la danse, c’est souvent le son qui s’y ajoute… Christophe Séchet, intervenant pour la formation « Son et chorégraphie » vous donne quelques astuces pour mieux gérer votre conduite ! 

Attendre la musique : un non-sens chorégraphique! Et pourtant combien de fois cette sensation absurde envahit elle le danseur, le chorégraphe?

Je suis dans mon studio, je passe la musique d’une partie chorégraphique et je voudrais transiter vers une autre musique, quand je le sens nécessaire, sans attendre la fin de cette musique : comment faire un fondu enchainé, comment suivre la danse, avec le son, la musique?

Conduire le son au cours d’une répétition, d’une performance, d’un spectacle : c’est réaliser ce qu’on appelle une conduite son. Cela est possible depuis un ordinateur, et permet de passer d’un état musical ou sonore à un autre en appuyant simplement sur une touche de votre clavier!

Il existe donc des logiciels qui permettent de déclencher à la volée, pendant la lecture d’une musique, la lecture d’un autre fichier audio, en superposition (mixage) , en fondu-enchaîné, ou bien en effectuant un simple decrescendo jusqu’au silence… et cela au moment que vous jugez opportun et sur une durée choisie, lente ou rapide. Ils s’appellent Live, Q-Lab, Millumin, ces deux derniers étant plus ouvertement multimédia (combinant programmation d’effet vidéo et conduite de l’éclairage du spectacle et disponibles uniquement sur Mac OS)…

Le logiciel Live est le plus couramment utilisé par les régisseurs son pour le spectacle vivant, d’une grande fiabilité et disponible autant sur Windows que sur Mac. Ce logiciel a été élaboré par des fous de musique électronique et constitue une véritable mine d’effets et d’instruments sonores, mais il peut être utilisé de façon très minimale comme outil de régie son pour suivre l’évolution temporelle d’un spectacle. Ce n’est pas un logiciel libre, mais sa version démo est totalement fonctionnelle gratuitement et de façon illimitée… sauf que vous ne pourrez pas sauvegarder vos modifications! La solution peut être d’élaborer la conduite en compagnie d’un spécialiste qui va vous programmer votre conduite au petits oignons, puis de l’utiliser depuis votre ordinateur en répétition comme en tournée (en prévoyant de solliciter votre partenaire technique pour de nouveaux réglages souvent nécessaires !). Les transferts de fichiers sont très faciles à réaliser d’un ordinateur à un autre (moyennant quelques précautions), la compatibilité entre Mac et PC est assurée.

Préparer votre conduite son :

  • les fichiers sonores : mp3, wav. aif. , la plupart des fichiers sont reconnus et peuvent être combinés dans votre projet
  • les tops : quand un changement doit-il s’opérer, sur quel repère visuel, sur quel mouvement. Chaque top définira une action dans la conduite son
  • le type de transition : rupture franche, immédiate, ou mélange transitoire de l’enchaînement des deux séquences successives
  • une vidéo de travail pour caler les transitions peut être utile. Et pourquoi pas communiquer avec votre régisseur ou créateur sonore… avec DanceNote !

En savoir plus :
– Formation Son et chorégraphie

Par | 2017-07-11T10:46:58+00:00 mardi, mars 28, 2017|Formations Spectacle Vivant, Ressources|Commentaires fermés sur La conduite son de musique enregistrée