« DanceNote vient d’une observation de terrain »

La semaine dernière, La Fabrique de la Danse a lancé DanceNote, son nouvel outil. Nous avons posé quelques questions à Lucie Mariotto, directrice du développement, pour en savoir plus sur la genèse de cette plateforme. 

Alors c’est quoi DanceNote ?

DanceNote c’est un outil en ligne créé pour faciliter le travail des compagnies. La fonctionnalité principale est un lecteur vidéo permettant de visualiser une chorégraphie qui a été enregistrée de plusieurs angles de vue et de pouvoir y ajouter des annotations. L’outil permet ainsi de faciliter la compréhension du mouvement pour celui qui regarde les vidéos.

D’où vient l’idée de cet outil ?

C’est une observation sur le terrain. Nous sommes en contact régulier avec des chorégraphes de par l’activité de La Fabrique de la Danse (incubateur de chorégraphes, formations pour le spectacle vivant…) et en échangeant avec eux, en observant les modes de travail des compagnies que l’on rencontrait, on sentait qu’il manquait un outil. Tous nous disaient utiliser WeTransfer et Vimeo en complément de longs échanges emails avec leur danseurs. Ils nous racontaient qu’ils perdaient souvent du temps à retrouver les vidéos des dernières répétitions car les liens de partages n’étaient plus valides, ou encore à renvoyer 3 fois la musique car les emails se perdent dans un important volume d’échanges. Nous avions également conscience des méthodes de travail impliquant des temps de création souvent longs, avec des répétitions souvent éloignées dans le temps. C’était pour nous l’occasion de mettre en place un outil vidéo intelligent permettant de faciliter l’apprentissage d’une pièce en agrégeant un ensemble d’outils pour faciliter les échanges au sein des équipes artistiques et techniques.

dancenote

Comment l’avez-vous créé ? 

Pour le créer nous avons procédé par étapes. Nous avons d’abord rencontré des chorégraphes en groupes de travail pour valider les hypothèses des besoins et des fonctionnalités à développer. Nous avons ensuite cherché un partenaire technique pour nous accompagner sur le projet. Les développements, lancés en mai 2016, se sont ensuite déroulés de manière itérative, permettant de créer un outil qui soit le mieux adapté aux besoins que nous avions identifiés. Cela nous amène au lancement de la version Beta de la plateforme qui va voir le jour fin octobre. Elle sera disponible en test pendant 3 mois, avant l’ouverture à tous d’une version mise à jour en mars 2017.

L’avez-vous testé auprès des chorégraphes ?

Oui tout à fait, justement pendant cette phase itérative dont je parlais plus haut pour tester la plateforme dans sa version brute (dite alpha). Nous avons rencontré 11 chorégraphes et professeurs de danse, issus d’horizons différents, de manière individuelle pendant 2 heures chacun. L’objectif de ces rencontres était de confronter la plateforme telle que nous l’avions imaginée à un usage tangible des futurs utilisateurs. Ces tests nous ont permis d’affiner certaines fonctionnalités et le parcours d’utilisation. Le Beta test, qui débute fin octobre pour les personnes s’étant inscrites sur la page DanceNote.fr, nous permettra de continuer les tests à grande échelle, et de recueillir les impressions et suggestions de la communauté.

Comment a-t-il été financé ?

Le projet a bénéficié de plusieurs soutiens financiers. Tout d’abord Bpifrance au titre du Concours d’Innovation Numérique 2016 puis la Fondation Norbert Ségard via le prix Jeune Ingénieur Créateur.

Vous souhaitez tester GRATUITEMENT l’outil ? Vous pouvez rejoindre notre communauté de beta-testeurs en cliquant sur le lien ci-dessous et en renseignant votre adresse email. Fin octobre, vous recevrez un lien avec vos informations de connexion !

[button link= »http://dancenote.fr » color= »#67066A » size= »medium » icon= » » target= »_blank » animation= » »]Je m’inscris ! [/button]

Par | 2016-10-14T08:01:29+00:00 jeudi, octobre 13, 2016|DanceNote|Commentaires fermés sur « DanceNote vient d’une observation de terrain »